SARPAP & CECIL INDUSTRIE – Dans le département du Rhône on se met au vert avec le Termifilm UV+

Posted in Immobilier | Posted on 13-02-2013

Le département du Rhône, comme 53 autres départements français, est déclaré zone termitée par arrêté préfectoral*. Certaines communes sont particulièrement touchées comme Sainte-Foy-lès-Lyon ainsi qu’une partie de Lyon. Il persiste cependant un déficit d’informations. Beaucoup de propriétaires savent qu’un état parasitaire est réalisé pour la vente, précisant notamment si une présence de termite est détectée dans l’habitation. En revanche, il est moins évident que les accédants à la propriété soient informés de l’obligation de la mise en œuvre d’un dispositif préventif termite pour toute construction neuve. En conséquence, la plupart des constructions se font hors cadre législatif, donc hors conformité. Le préjudice est lourd de conséquence pour le propriétaire :

– une infestation à plus ou moins long terme,
– la perte de valeur du bien immobilier en cas de revente,
et le risque de se voir attribuer une amende pouvant aller jusqu’à 45 000 € et une peine d’emprisonnement en cas de récidive.

Un nouvel hôtel à Chaponnay (69) se pare de Termifilm UV+

Sur le chantier d’un nouvel hôtel à Chaponnay (69), le maître d’ouvrage a choisi la pose d’une barrière physico-chimique anti-termite, le Termifilm UV+.
Basée à Chaponost, la société OPH, responsable de la mise en œuvre de ce dispositif anti-termite et certifiée Qualibat, est spécialisée depuis plus de 35 ans dans le traitement antiparasitaire.
Sur ce chantier, OPH, secondée par les membres de l’équipe technique Termifilm UV+ de Sarpap & Cecil Industrie, a procédé en deux temps en s’intégrant parfaitement au planning d’interventions des autres corps de métier :

– une première étape concernait la protection des sous-sols ;
– la seconde consistait à traiter les rez-de-chaussée,

la finalité étant de protéger le bâtiment et son isolant thermique de touteinfestation par les termites souterrains.

Facile à mettre en œuvre et permettant aux constructions de bénéficier de la garantie décennale, Termifilm UV+ assure 100 % de mortalité des termites après contact. Son procédé de fabrication, innovant et breveté, fait que cette barrière ne libère aucune matière active dans le sol car la molécule termicide est greffée dans la masse du polyéthylène. Ces performances en font le produit vedette du marché, notamment dans le cadre des constructions HQE.

Aujourd’hui, pour construire sur des bases durables et profitables, il est important d’informer les habitants des zones termitées sur la législation anti-termite, afin que les bonnes dispositions soient prises et mises en œuvre pour les projets de constructions futurs.

La lutte contre les termites passe par la prévention.
La protection des bâtiments neufs contre ces insectes xylophages est une obligation à respecter. Différents dispositifs pour prévenir une attaque de termites existent.

LE CHANTIER
– Lieu : Chaponnay (69)
– Construction : hôtel de 3 étages
– Superficie : 600 m2
– Dispositif préventif termites avant construction mis en œuvre : Termifilm UV+ de Sarpap & Cecil Industrie
– Applicateur de Termifilm UV+ : société OPH

LES CHIFFRES CLÉS
2 hommes ont travaillé sur le chantier durant 4 jours. Ces applicateurs ont déroulé 7 rouleaux de Termifilm, et appliqué les contenus d’1 seau de Termigranuls et de 2 seaux de Termifuge.

Fournisseur de Termifilm
Sarpap & Cecil Industrie – Berkem Développement www.termifilm.fr
Applicateur Termifilm
OPH – ZI chemin du Château 69630 Chaponost – Tél : 04 78 56 18 53
www.oph.fr

 

* Arrêté préfectoral n°2008-2921 délimitant les zones susceptibles d’être contaminées par les termites.
** La Loi Termites, une alternative concrète à l’épandage de liquide insecticide sur le sol. La loi Termites (N° 99-471 du 8 juin 1999), décrétée en 1999, tend à protéger les acquéreurs et propriétaires d’immeubles contre les termites et autres insectes xylophages. Le 2ème décret de la loi Termites (n°2006 – 591 du 23 mai 2006) s’applique sur la totalité des départements qui possèdent un arrêté (que ce soit sur une partie du département ou sur l’ensemble). Il renforce la protection des constructions contre les termites et les insectes à larves xylophages. Il impose, pour les constructions neuves ainsi que pour les travaux de rénovation, la mise en œuvre de dispositifs permettant de prévenir et de lutter contre les termites et les insectes à larves xylophages, et la remise d’une notice technique (dispositif de protection, caractéristiques techniques du produit mis en oeuvre,…) au maître d’ouvrage, à réception des travaux. À compter du 1er novembre 2007, l’épandage de produits chimiques liquides sur les sols est interdit et le traitement doit être appliqué par procédés physiques ou physico-chimiques.

Comments are closed.

Partenaires