Ecologie : quel est le processus de la destruction d’épave ?

Posted in Voitures, Motos | Posted on 18-02-2014

Tagged Under :

Chaque année, rien qu’en France, un peu moins de 2 millions de véhicules sont chaque année décrétés « hors d’usage ». Dans un souci de protection de l’environnement, a loi interdit pourtant formellement l’abandon d’épaves, punissable d’une amende pouvant aller jusqu’à 1500 euros. Le propriétaire est donc tenu de confier le VHU ou véhicule hors d’usage à une entreprise d’enlèvement épave et de casse auto (cliquez sur cet url pour en savoir plus).

Casse, recyclage et réemploi

Une entreprise comme allocasseauto.com commence généralement par la dépollution du véhicule. Restes de carburant ou d’huile et tous les fluides utilisés par ce dernier sont purgés et traités selon la réglementation. Certaines pièces sont récupérées. La casse auto Bondoufle (suivre ce lien : ), par exemple, les trie, les vérifie et les remet à la vente si elles sont encore réutilisables. Ce sont des spécialistes qui se chargent de leur remise en état. Le prix avoisine le tiers du prix du neuf, avec une garantie minimale de 3 mois. Vient enfin le broyage, permettant de séparer les différents matériaux utilisés dans la construction de la voiture. Ainsi, tôles, plastiques et autres éléments pourront être recyclés pour la fabrication de nouveaux produits. On a d’ailleurs observé, lors du salon de l’auto 2014 de Bruxelles, un stand dédié à cette dernière étape, présenté par Febelauto. La fédération y a exposé entre autres de poubelles fabriquées à partir de pare-chocs.

Comments are closed.

Partenaires