Les bilans d’infos répandent un nouveau business en plein essor

Depuis le développement des genèses de sociétés, il est en conséquence devenu vital pour quelques agences de détenir un aspect entier sur leurs partenaires ou leurs prochains collaborateurs.
De plus, dans l’Hexagone, suivant les entreprises si elles sont cotées en bourse ou non, il y a une obligation de publier un renseignement financier.

Aussi les entreprises plus exposées, elles ont l’obligation de montrer leurs bilans comptables dans le JAL (Journal d’annonces légales) et pour les sociétés qui sont cotées et dépassant un seuil repéré, doivent divulguer sur le bulletin des annonces légales indispensables. C’est ainsi qu’a vu le jour, la nouvelle niche de l’information commerciale et financière, allèchant un grand nombre d’entreprises qui requérent elles également posséder leur part du marché, avec pour chacune, une manœuvre parfaitement divergente de ses sociétés rivales.

Dans cette niche d’infos commerciales et financières, on discerne 3 types d’agences distinctes :

– Les agences ciblant seulement les petites et moyennes entreprises et exposant sobrement des données pures sans pratiquer un travail d’analyse, à un montant très bas (Euridil, Verif…)
– Les opérateurs convoitant simultanément les grandes entreprises et également les petites et moyennes entreprises avec une forte valeur ajoutée dans les rapports (c’est-à-dire une analyse financière de l’entreprise) et des bas coûts
– Les opérateurs convoitant les imposantes entreprises et procurant un service avec une forte valeur additionnelle à des prix hauts (Altares, Coface…)

Si vous souhaitez en savoir plus sur les rapports de solvabilité ou sur les organismes les proposant, cliquez-là.

Les bilans de crédibilité et leurs atouts

Il est primordial de compter une entreprise comme un individu, parce que la solvabilité de chaque individu est tout aussi fondamentale que la solvabilité rattachée à une entreprise. Ainsi pour pouvoir disposer d’un emprunt ou concrétiser une nouvelle collaboration, va d’abord en premier lieu constituer une représentation approfondie pour identifier les risques que votre entreprise contient.

Un duo d’éventualités s’offrent à cette entreprise pour réaliser son rapport de solvabilité :

  • Première éventualité l’élaborer elle-même en se questionnant sur les sujets ci-dessous :

o Y-a-t-il des poursuites judiciaires contre l’entreprise ?
o La compagnie a-t-elle des incidents avec la justice ?
o Quel âge a la compagnie ?

  • Second choix faire appel à une agence professionnelle dans les bilans de solvabilités

Habituellement, il est préférable de contacter simplement des entreprises expertes dans les bilans de solvabilités et les informations commerciales parce que d’un côté celles-ci disposent de toutes les infos efficaces actualisées, pour accomplir le scoring et d’un autre côté, vos prochains partenaires feront plutôt appel à ce type de structure pour avoir votre solvabilité plutôt que de vous questionner. En somme c’est même un gain de temps pour vous, pas besoin de passer par les distincts départements (financier, marketing, juridique …) pour rassembler les données efficaces.

Le résultat de la préparation de bilans de solvabilité de sa compagnie ne sert pas seulement à ses futurs partenaires ou ses futurs fournisseurs, il est aussi très rentable pour la structure en elle-même. Effectivement, être en possession du scoring de son entreprise permet également de calculer les risques que celle-ci peut se permettre de prendre avec ses clients, fournisseurs et partenaires.

Dans le cas où le choix s’oriente vers les entreprises spécialisées, informez-vous correctement sur ces dernières, pour essayer également de bénéficier des autres services offerts par les structures comme par exemple la surveillance du porte-feuille client, la veille media,  l’intégration de données financières dans le SI ou encore le Data cleaning.