Stockage : quel système pour sécuriser ses données informatiques ?

La sécurité de vos données est quelque chose d’important au sein d’une société. Avez-vous un système de stockage de vos données informatiques qui est assez performant pour éviter au maximum la perte des données ?

Actuellement, plusieurs systèmes existent, cela va principalement dépendre de votre budget et du volume de vos données. Par exemple des systèmes de stockage en Raid 1 ou Raid 5 vont permettre, en cas de risque de perte de données, de toujours fonctionner; par ailleurs ce système est destiné aux données critiques.

Pour les données moins critiques, il sera intelligent de passer sur un système de stockage comme Raid 0. Ses caractéristiques : espace de stockage élevé, mais pour la prévention des pertes de données, mieux vaut être équipé d’un système de sauvegarde annexe.

Ceresys, spécialiste dans la gestion des infrastructures informatiques des entreprises, permet via son expertise de vous apporter des solutions opérationnels à vos problématiques d’entreprises. Parmi ses 5 pôles de compétences, le stockage et la sauvegarde en font parti.

Vous souhaitez plus d’informations sur les différents disques à adopter dans votre structure ? SATA ou SDD ? le disque SAS est-il pertinent ? Ceresys, via les informations divulguées au sein son article, permettra de vous apporter le plus de réponses possibles sur le domaine du stockage informatique.

Virtualisation : Comment rationaliser vos investissements et réduire vos risques informatiques ?

Virtualisation ? Cela vous dit quelque chose ?

Au fil des années, de plus en plus d’entreprises se sont tournées vers la virtualisation, est-ce une bonne chose ? Quel sont les avantages de ce système novateur ?

Le choix du système est déjà une chose importante. Les plus connus sont vmware, virtualbox, citrix ou encore Hyper-V de Microsoft. Le choix se fera principalement en fonction de votre budget.

Également, la virtualisation va vous permettre une économie non négligeable au niveau de votre budget informatique. Premièrement des économies de gestion, car avec un seul serveur de virtualisation, vous pouvez héberger des dizaines de serveurs virtuels au lieu d’acheter de nombreux serveurs physiques.

Également, vous allez pouvoir optimiser vos ressources et cela jusqu’à saturation des ressources, le CPU, les mémoires ainsi que les disques pourront être sollicités à 90 % par exemple et cela vingt quatre heures sur vingt quatre.

Vos risques seront par ailleurs réduit du fait que vous allez pouvoir éteindre, allumer, sauvegarder votre serveur virtuel et cela sans problème et sans perturber le fonctionnement des autres machines. A noter qu’un serveur virtuel occupe moins d’espace que des serveurs physiques et des économies au niveau de la consommation d’électricité seront faites.

Pour finir, l’atout majeur de la virtualisation sera la suppression des effets de bord que vous retrouvez généralement sur un serveur classique. La perte des services en cascades est alors impossible.

Pour plus d’informations sur la virtualisation, Ceresys peut vous accompagner avec des solutions sur mesure en cliquant ici

 

Elevage et environnement, deux notions indissociables ?

Dans une optique de promouvoir les produits laitiers du sud-est, Mirabelle et Olga présente des renseignements nutrition et aussi santé en faisant valoir le rôle nécessaire des produits laitiers vis à vis de l’équilibre alimentaire.
Section importante, le blog vous fera dénicher toutes les nouveautés autour des productions laitières du sud-est ainsi que les manifestations à venir dans vos régions ! Dès lors soutenir les productions laitières du sud-est Ne demeure pas chose aisée, malgré tout le site a la volonté de faire découvrir de façon ludique et surtout intelligente le cœur de la filière laitière sud-est aux clients.

En fait en dépit des idées pré-conçues, l’élevage en Rhône-Alpes mais aussi en Provence Alpes Côte d’Azur se fait de manière traditionnelle, familiale et moderne, ce qui induit que les vaches se révèle être dans de nombreuses exploitations à proportion humaine et non utilisées dans des entrepôts de manière forcée.

Au travers des diverses données de son site web, deux notions importantes ressortent que le client se doit de comprendre pour remonter et également connaître toute la filière laitière.

L’élevage et l’environnement sont deux notions intimement liées car en ce qui concerne le fait produire du délicieux lait, la base d’aliments de nos vaches reste de l’herbe fraiche et du foin en hiver. Et par conséquent, si les paturages sont de mauvaise qualité, l’alimentation des vaches sera alors mauvaise et cela se fera ressentir sur la qualité du lait par la suite.

Assurément ; les pâtures jouent une fonction élémentaire dans la continuité de la biodiversité, les acteurs l’occupant tout au long de l’année tels que les éleveurs et leurs troupeaux favorisent la mise en place d’un environnement unique. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à cliquez ici.

La vérité sur les produits laitiers et la viande

 Lesverites.com, est un portail internet qui s’emploie à fournir la bonne parole à travers ses renseignements ainsi que toutes les astuces renforçant un équilibre alimentaire logique pour les acheteurs.

Savez-vous que le niveau de consommation de viande de boucherie en France baisse extrêmement et cela depuis plusieurs années ? Vous le savez probablement même si la population française n’a jamais été d’énorme consommateurs de viande de boucherie, il est de notre responsabilité de faire attention à ce recul au risque d’encourager de multiples déficiences en vitamines.

Néanmoins dans l’aspiration de prémunir les acheteurs face à ce niveau de consommation de viande minima à approuver en France, notre site web conseille de consommer un à deux fois quotidiennement un aliment du groupe oeufs, poissons, viandes et cela en alternance. Dans l’objectif d’assurer un équilibre nutritionnel pour le foyer, on s’engage à fournir de nombreuses explications aux interrogations que les consommateurs peuvent se poser en matière alimentaire.

Désormais les produits laitiers sont globalement générateur d’interrogations compréhensibles par rapport à leur bien fait. On doit savoir qu’après trois ans, la croissance de l’enfant se poursuit et il est indispensable de continuer l’apport en calcium pour la croissance de l’organisme du bambin par exemple.

En effet ; quant on sait que nos apports en calcium provient du lait et de nombreux produits laitiers, la consommation de lait après trois ans pour l’enfant apparait donc obligatoire et irremplaçable.